-
Un Blog de vie et de couleurs / A blog to live & create

Alchimie : notre nourriture préférée ?... la lumière !

     Notre vie est intimement liée à celle de tous les végétaux. Nous existons de part leur industrie, par leur habileté à transformer le gaz carbonique en oxygène et ... réciproquement. De la même façon, chaque jour, nous, êtres humains, nous aidons tous mutuellement en faisant de notre mieux pour transformer nous aussi nos poisons en nourritures. Et ces poisons portent bien mal leurs noms car ils sont aussi notre occasion de grandir et de percevoir notre monde différemment.

      Notre vie humaine dépend donc de notre vie d'alchimiste, comme la vie d'une plante dépend de sa respiration. Nos deux respirations sont très comparables. C'est en approchant le mécanisme de la plante qu'on peut voir à quel point, nous aussi, sommes en quête de lumière et ... de couleurs. 

Pour comprendre ce parallèle et les liens très forts qui nous unissent aux couleurs, il faut comprendre l'histoire de la lumière, son mécanisme et sa force ainsi que plusieurs autres ... petites choses !

Presque tout prend sa source dans la lumière. La lumière arrive sous forme de minuscules particules appelées des photons. Elle frappe une surface matérielle qui réfléchit la lumière et c'est ainsi que nous captons la couleur, la couleur matérielle


  • Il y a deux types de couleurs, la couleur-lumière et la couleur-matière

>> Dans le monde des couleurs-lumières, on mesure la vibration des couleurs par leur longueur d'onde en nanomètres. Notre oeil perçoit la bande allant de 380nm à environ 780nm. 
Elle représente notre spectre, de la plus petite à la plus grande longueur d'onde, elle se déroule de la manière suivante : violet-indigo-bleu-vert-jaune-orangé-rouge. Ces couleurs spectrales sont au nombre de sept. De plus, l'énergie que transporte nos photons "colorés" est inversement proportionnelle à leurs longueurs d'ondes. Cela signifie par exemple que l'énergie d'un photon "bleu" est plus élevée que celle d'un photon "rouge". 

>> Le monde des couleurs matérielles n'existent que grâce à la lumière : en fait, lorsque la lumière frappe une surface matérielle, celle-ci réfléchit la lumière et donc la surface réfléchit les différentes couleurs-lumière selon leurs longueurs d'onde.  
L'objet frappé utilise des filtres ou pigments pour l'aider à soustraire les composantes bleues, vertes et rouges (qui sont les couleurs-lumières primaires) de la lumière blanche. Les pigments agissent donc comme des filtres soustractifs. Ils peuvent absorber certaines couleurs et pas d'autres. Par exemple, le pigment rouge va absorber toutes les couleurs-lumières sauf celle correspondant à la longueur d'onde rouge et donc l'objet éclairé nous apparaîtra rouge. Par contre, dans le monde des couleurs-matières, on ne considère pas l'indigo comme bien défini et on ne tient compte que des six autres couleurs. Et donc, les couleurs primaires dans la matière sont le rouge magenta, le bleu cyan et le jaune. 


  • On a donc accès à deux comportements, celui de la synthèse additive en lumière et celui de la synthèse soustractive en matière.  

>> En lumière, on a les équations suivantes : 
1 rouge + 1 vert + 1 bleu = blanc 

1 rouge + 1 vert = jaune 
1 rouge + 1 bleu = magenta 
1 bleu + 1 vert = cyan  
(le rouge étant situé autour de 700nm, le vert autour de 546nm et le bleu autour de 435nm)

>> En matière, on a des équations différentes. Sachant que le jaune est la couleur qui ne contient ni rouge ni bleu, que le rouge est la couleur qui ne contient ni jaune ni bleu et que le bleu est la couleur qui ne contient ni jaune ni rouge alors : jaune + rouge + bleu = noir. 
En fait, le jaune-matière est un jaune proche du jaune cadmium, le rouge-matière est un magenta qui est plus proche d'un pourpre rosé et le bleu-matière cyan est proche du bleu outremer.
Puis les couleurs secondaires sont alors l'orangé-rouge, le vert et le bleu-violet. 
Le monde des couleurs-matières est un monde où on est plus "à l'aise" dans la compréhension des couleurs mais c'est aussi un monde des illusions. Car notre oeil, en absorbant ou non certaines couleurs grâce à nos pigments cellulaires, nous donne en fait les sensations colorées que nous aimons tant mais ce sont des ..."illusions". 


  •     Et revoici notre plante qui respire, vit et nous fait vivre et nous revoici nous aussi qui respirons, vivons et faisons aussi vivre nos plantes. 


Le parallèle qui peut être fait entre la respiration de nos plantes, de nos arbres et de nos fleurs et la respiration humaine implique non pas seulement l'oxygène mais aussi... les couleurs. 

>> Ainsi, notre plante reçoit de la lumière, respire alors le gaz carbonique et nous donne de l'oxygène. C'est la photosynthèse, le plus vieux mode de vie sur la terre, le plus important, le plus mystérieux aussi. 

Penser que simplement à partir de la lumière, un organisme puisse croître, se multiplier et aussi nous permettre de vivre, est extraordinaire. Et penser que cet organisme fait tout cela par l'intervention de "simples" pigments, c'est magique ! Eh oui, on a compris que les pigments absorbent certaines longueurs d'onde mieux que d'autres et il y a quantité de pigments dans le monde végétal ! De la chlorophylle (vert au jaune) aux caroténoïdes (jaune, orange, rose, rouge), en passant par les phycobilines (chez les algues bleues et rouges), les flavonols (incolores) les flavonoïdes (jaune-orangé, pourpre, rouge, bleu), les anthocyanes (bleu et mauve)...  

>> La plupart des végétaux sont verts et ce vert leur vient du pigment chlorophylle, il absorbe très bien les violets-bleus et les orangées-rouges mais pas les verts et les jaunes, il les réfléchit. De plus, la chlorophylle masque les pigments oranges et rouges qui apparaissent quand elle devient moins active, elle laisse alors la place aux autres pigments (et voilà l'été indien... en automne).  
Ce n'est pas un hasard que le vert soit la couleur du chakra du coeur, le chakra de l'amour inconditionnel, de la guérison par le toucher, de la danse, de l'unité, de la paix et dont l'élément est l'air..  Grâce à la chlorophylle, la plante transforme donc la lumière de composantes bleues et rouges en énergie chimique, ce qui lui permet de croître, de créer des fleurs, des fruits, de l'écorce, des racines, etc.. 

La plante se nourrit donc de bleus et rouges, grandit toute verte et produit des fruits, des fleurs de toutes les nuances de bleus, de rouges, d'oranges, etc.... 
C'est un processus magnifique et il nous ressemble. Encore un peu de patience !

  • Pour comprendre notre besoin humain des couleurs, il faut connaître ou entrevoir la notion de chakras
Quand on étudie la science des chakras, de nos sept principaux centres énergétiques, on s'aperçoit que notre chakra racine (rouge) demande peut-être une énergie moins dense que celle notre chakra de la gorge (bleu). On sait combien ce peut être un challenge difficile d'exprimer ce que l'on ressent et de le communiquer sans peur. 


>> Les chakras sont des  conducteurs qui filtrent les énergies émanant du ciel et de la terre afin qu'elles puissent s'associer, se combiner harmonieusement.  

Et c'est aussi ce que fait une plante ! Elle associe l'énergie de la terre (la matière) avec l'énergie du ciel (la lumière) pour pouvoir naître et grandir. La convergence des champs énergétiques terrestres et cosmiques forment aussi nos chakras.  Les chakras constituent simplement un système de filtres qui purifie notre énergie et la transforme en vibrations de plus en plus raffinées.  On ne perçoit pas les chakras aussi aisément que la lumière ou la matière, pourtant, leurs énergies subtiles sont bien présentes : il suffit d'observer  l'attitude, les émotions, le langage corporel des personnes qui nous entourent. Cette énergie subtile invisible est la force vitale, le prana.  
Les chakras présentent énormément d'affinités avec les couleurs et résonnent profondément avec certaines notes musicales*.
Ils sont présents dans le corps énergétique appelé corps éthérique, qui est la couche énergétique la plus proche du corps physique. 

>> Nous aussi, comme les végétaux, nous absorbons les couleurs et les "processons". 
C'est de cette manière que nous pouvons transformer nos peurs par la présence de l'énergie de l'amour. Nous pouvons changer ce qui nous étouffe en vibrations plus élevées juste par l'action de notre coeur, de notre énergie de paix, de notre pigment ...vert. 

Nos peurs ont des couleurs. Par exemple, la peur d'être rejeté de sa famille est une peur rouge (le chakra racine), la peur de parler et de s'exprimer est une peur bleue (le chakra de la gorge), la peur de perdre son pouvoir face à certains événements ou personnes est une peur jaune. Et en couleur-énergie, pour équilibrer une peur jaune, il est important de travailler les couleurs-lumières dont les longueurs d'ondes entourent le jaune (lumières vertes et orangées) et donc de renforcer le chakra du coeur et le chakra sacré (c'est-à-dire la présence d'amour et d'air ainsi que la présence de bien-être et d'eau). 

>> Voici une alchimie parfaite, l'alchimie de la lumière et de la couleur :

- d'abord trouver d'où vient notre peur, 
- puis sentir la couleur de son énergie 
et enfin se concentrer sur les énergies-couleurs qui la précède et lui succède sur le spectre lumineux... voici un voyage passionnant, qu'en dites-vous ? 

Si vous avez lu jusqu'ici c'est que vous avez survécu à l'introduction des notions ardues de photosynthèse, spectre lumineux, synthèse additive et chakras ! Et cela signifie aussi que vous avez peut-être envie d'en savoir plus !

Alors, sachez que, pour ma part, ces dernières semaines, j'ai travaillé sur une peur de couleur bleue. C'était l'intention de mon dernier tableau secret mensuel : transformer les énergies négatives en énergies positives !
Comment je m'y suis prise ? **
Voilà comment :
Je me suis donc entourée de lumière mauve et ... verte.. (le mauve et le vert entourant le bleu sur la bande spectrale). 
Autrement dit, j'ai appris à stimuler les chakras du coeur et du troisième oeil. 
Pour cela, j'ai écouté davantage mon intuition, développé mes connaissances, respiré du camphre et de la rose, contemplé et médité par petits bouts, écouté de la musique classique contemporaine, marché, tenté de laisser l'amour être au centre de ma vie, cherché le vert... dans la neige.., puis j'ai rêvé aux ultraviolets, j'ai pensé aux huit millions de nuances que l'oeil humain peut percevoir, aux 160 000 fleurs nécessaires pour un seul kilo de safran et .. j'ai prié.


Que cette nouvelle année vous apporte l'harmonie de vos couleurs en tout temps et en toutes circonstances,  que vos couleurs rayonnent paisiblement dans tous les mondes  et que la magie de l'alchimie soit avec vous chaque jour ! 

MarJoLi


* ce n'est pas un hasard si mes créations sont étroitement liées aux sons.
** je développe des cours sur l'alchimie des couleurs dans notre vie spirituelle lors de mes ateliers en art spirituel, soyez les bienvenus !


Voici Healing a Blue fear / Guérir une Peur Bleue
dernier tableau de l'année 2011 de la série Secret Draw
gagné par Patrick, 

je t'aime mon frère, 
merci d'être dans ma vie en toutes les déclinaisons de couleurs.
xox


1 commentaire pour Alchimie : notre nourriture préférée ?... la lumière !:

Commentaires RSS
V on lundi 2 janvier 2012 23:35
Super! Tu devrais publier dans un magasine...c'est vraiment superbement écrit!
Répondre au commentaire

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment