-
Un Blog de vie et de couleurs / A blog to live & create

Être un alchimiste ou comment transformer la peur en amour ?

     Décembre est le mois des cadeaux, le mois des fêtes en famille, famille du sang, famille de l'amitié, famille spirituelle, famille de passions, famille de travail.. le mois des "groupes", le mois des "clans" ! Les liens se resserrent et notre chakra racine est particulièrement sollicité.

C'est aussi le dernier mois de l'année, celui qui clôt douze mois d'évolutions et aussi de révolutions pour certains, de saisons, de vies, de puzzles de vies, .. le mois des bilans, des conclusions. 
Et décembre, c'est aussi le mois où on retrouve le goût de la neige, l'odeur du froid, le silence de la forêt nue, les soirées parfumées au chocolat et à l'érable et le besoin de Partager. 
     En décembre, on voudrait recevoir. Recevoir à l'infini. Recevoir pour la vie. Recevoir à la folie. Recevoir par magie. Recevoir... juste pour recevoir.. pour avoir.  Mais que reçoit-on vraiment ? comment reçoit-on ? et sait-on recevoir ? 
Puis on donne, on donne sans arrêt, on donne souvent, on donne par peur. Par peur de recevoir, par peur d'accepter qu'on nous donne. 

     Voici une occasion parfaite de vérifier si on est au soleil ou à l'ombre et surtout de quelle manière on le vit : Le Donner et le Recevoir.
Que donne-t-on vraiment ? Et ce qu'on nous donne, que ce soit matériel ou "praniel*", a-t-on vraiment envie de le recevoir ?  

Dans la vie de tous les jours, en interaction permanente, étourdis par tout ce que l'on reçoit tout le temps, sans arrêt, prendre le temps de mesurer l'authenticité et la gratitude déployée, est un vrai défi. Pourtant, apprendre à s'arrêter est vital, c'est comme un temps de digestion, notre estomac ne peut pas toujours tout digérer et notre corps tout intégrer sans aucun effort..
Alors comment faire ? Eh bien, la première réponse qui me vient pour relever le challenge de ne pas me retrouver empoisonnée par toutes sortes d'intentions négatives ou de peurs véhiculées par la nourriture qui se dirige vers moi en permanence, est de vérifier ce que moi-même, j'essaie de donner et de quelle façon je voudrais le donner. 
Donner avec amour, avec gratitude, avec joie. Vérifier que dans mon don, il n'y a aucune peurs résiduelles. Ce n'est pas facile. 
Comme une plante qui respire notre air, je respire les énergies et à la manière d'un alchimiste, je travaille sans cesse à transformer les énergies de peur en joie et en ... chlorophylle pour mon âme. 

Ce mois-ci, je vais observer les plantes, les feuilles, les écorces, les mécanismes de notre monde végétal, observer nos digestions et comment on peut transformer ce qui nous apparaît négatif en notre propre carburant ensoleillé et en une énergie qui guérit... comment vais-je faire !?!**

Prenez soin de votre air !

MarJoLi 



* "praniel", ça me vient quand je pense au prana et donc à l'énergie vitale qui nous habite tous, insufflons-nous du prana dans nos échanges et nos échanges praniels sont-ils nourrissants ?

** ceci est l'intention pour le mois de décembre 2012, le tableau secret sera créé d'ici le lundi 26 décembre



1 commentaire pour Être un alchimiste ou comment transformer la peur en amour ?:

Commentaires RSS
Nat on jeudi 1 décembre 2011 23:10
J'ai beaucoup aimé ton texte, merci. xx
Répondre au commentaire

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment