-
Un Blog de vie et de couleurs / A blog to live & create

Vous connaissez Jepetto et Candy ?

    C'était le 2 novembre dernier. Je me suis assise dans l'herbe en haut d'une jolie colline, la vue était magnifique, le vent caressait les hautes herbes, le soleil était doux et la lumière parfaite, une journée d'automne chaleureuse. Autour de moi, l'énergie de la terre était si belle. C'est alors qu'à petits bonds... m'est arrivé une nouvelle anecdote à vous partager !

    Une énorme coccinelle se pose sur mon bras et court jusqu'à ma main pour enfin décoller à nouveau. Je me sens bien. Puis j'aperçois les sauts d'un insecte, il fait de petits bonds inégaux et tombe à droite et à gauche, tantôt sur une herbe molle, tantôt sur une herbe plus solide. Je me dis qu'à chaque saut, il doit se demander où il va atterrir. C'est un criquet, un joli criquet avec des pattes arrières rayées noires et de jolies reflets verts, jaune et marrons sur son corps et sa tête, il a l'air si heureux de vivre et de sauter en toute liberté, accueillant la surprise de ces atterrissages avec tellement de.. d'acceptation. 
Mon attention l'accompagne et je le vois qui s'arrête de sauter. Je me penche et je perçois la présence de deux autres antennes en face des siennes. 
S'agit-il d'une rencontre amicale ou hostile ? 
Il reste immobile. J'en profite pour me rapprocher. En face de lui, à ma droite, je vois un autre criquet, un peu plus gros, qui lui est plutôt marron et moins coloré. Je vois une de ses longues pattes arrières gauche bouger mais il ne saute pas. Toujours plus près, je vois que le gros n'a plus qu'une patte ! Je me sens triste pour lui et je me demande ce que le petit va faire. En fait, le petit finit par carrément lui marcher dessus pour pouvoir passer, l'air de dire "pousse toi de là, je veux passer". Il ne semble pas s'être aperçu de l'infirmité du gros criquet. Il finit de le piétiner et fait encore quelques pas. Le gros ne semble définitivement pas pouvoir sauter avec son unique patte, elle se plie et se déplie dans le vide, c'est une vision qui m'attriste beaucoup. 
Soudain, je vois le petit criquet faire demi-tour vers l'espace de la patte arrière droite manquante. Il est maintenant à la droite du gros criquet et il revient vers lui doucement.  Les deux criquets sont maintenant dans la même position, caressés par le même soleil... sauf que le petit à deux pattes se rapproche du gros jusqu'à se mettre tout près de lui et semble lui tenir compagnie. 

Je me dis qu'il y a sûrement un message là-dedans !? Ai-je perdu moi-même une patte ou est-ce que je connais quelqu'un qui a perdu une patte et que je ne l'ai pas vu tout de suite. La patte est-ce une ressource que je n'ai plus ? 

Je les observe longtemps à l'affût d'autres indices qui pourraient m'aider à comprendre. Je fais l'inventaire de la situation, ils sont maintenant dans le même sens, le petit tout près du gros. Et sur quoi sont-ils ? un plumeau aplati provenant de ces majestueux roseaux des imposantes roselières qui bordent le chemin sur cette jolie colline. 
Je ne comprends toujours pas. Je regarde autour de moi et voici que je vois une petite molly qui court dans le feuillage et s'apprête à traverser sa toundra bitumique, le défi de sa vie ! Bon, ... je l'accompagne dans sa course, qui sait ? Mais non, elle finit sa traversée, courageuse, elle aussi, chanceuse aussi. Je retourne près de mes deux criquets, rien n'a bougé. 

Difficile de partir de là. Mais ce ne sont que des insectes, vous me direz, et ils sont des milliards sur cette planète.  
Je décide de leur envoyer de l'amour "humain" à ces deux petits insectes insignifiants puis je quitte les lieux. 

Les jours suivants, comme un détective, je cherche le motif de mon puzzle. Je nomme le plus gros criquet Jepetto (sans doute influencée par Pinocchio inconsciemment !) et le petit... Candy est ce qui me vient. Je les regarde sur mes vidéos, leur message est là, car il y en a un, il y en a toujours un.  J'ai quelques indices mais le puzzle m'échappe et je décide d'étudier la vie des insectes et la vie des roseaux... 
Ça semble fou ce que l'attitude de deux tout petits insectes peut changer dans votre vie. Mais nous aussi, nous sommes des insectes, solitaires ou grégaires et nous aussi, nous portons des messages que nous partageons pour avancer ensemble dans notre vie.  

Après une semaine, je décide de retourner le long de ce chemin avec l'intention de collecter d'autres informations, et en souhaitant ne rencontrer que des insectes heureux et entiers !
 
    Incroyablement, en arrivant dans la zone de Jepetto, je croise quantités de petits criquets, à tel point que je dois faire attention à ne pas les écraser. Je me penche et je les regarde attentivement. Je m'aperçois que quantité d'entre eux ne possèdent plus que ...une seule patte. Je me dis comment cela est-il possible ? tout ces petits criquets à une seule patte, comment cela peut-il arriver à autant d'individus en même temps et au même endroit dans leur vie ? Y aurait-il un mangeur assoiffé de pattes de criquets dans le coin ? hahahaha je ris toute seule.  
Bon, me revoilà partie en observation, à filmer ces petits insectes de nouveau. 
Mais ils sautent ! Ils sautent tous et ils sautent tant et aussi haut que s'ils avaient leurs deux pattes. Ils sont aussi petits que le premier petit Candy. C'est fou, ils bondissent tous, en trois grands bonds, ils sont rendus de l'autre côté de la piste cyclable, la plupart en direction des roselières qui bordent le chemin. 
C'est vrai que le criquet aime les graminées, c'est une belle histoire d'amour entre eux deux, ces longs balais plumeaux tout ébouriffés sont sa nourriture, le criquet est végétarien. 

Et j'ai compris, j'ai compris mon message, il est beau. 

Il faut savoir que le criquet, devant un danger imminent, peut se séparer de ses pattes postérieures et poursuivre sa vie, même si elle paraît alors très compromise, cela lui permet de la prolonger et peut-être d'achever son cycle de reproduction, la femelle peut quand même pondre entre 80 et 150 oeufs par ponte, ça semble valoir une patte, on dirait.  
Comme l'insecte mue, il pourrait peut-être voir sa patte repousser comme chez certaines espèces plus "chanceuses", mais non, après sa mue imaginale (sa dernière mue), s'il perd une patte, elle ne reviendra pas. Ce processus s'appelle l'autotomie (de Auto (tout seul) et tomie (couper))  

Donc voici un insecte qui n'hésite pas à perdre une patte ou les deux pour pouvoir continuer sa vie et réaliser son objectif. Il le fait, semble-t-il sans douleur, ni hémorragie, ni regret, il avance, ne fait qu'avancer, ne peut qu'avancer, sa vie est un éternel bond en avant. 

Percevez-vous à présent la beauté de son message ? 
Le lâcher-prise, ne pas rester attacher à quelque chose qui n'est plus disponible, qui doit disparaître de votre vie, accepter d'avancer peu importe ce dont on doit se détacher. Pas de douleur, pas de blâme, pas de colère, pas de peur, juste avancer... et remplir son rôle quoi qu'il se passe.  

Oui, leurs vies nous semblent courtes, mais la notre l'est tout autant. 

Avez-vous déjà réussi à lâcher prise sur quelque chose dans votre vie, sachant que le retour en arrière vous était impossible ? Hésitez-vous encore à lâcher prise et à partir vers la direction qui vous appelle pour votre bien-être ? 
Le criquet vous dit qu'il n'y a pas de choix, que le seul choix est de suivre son rythme, sa voix, sa vibration, son instinct. L'énergie que vous y trouverez alors est infinie. 

Moi, j'ai perdu une patte, même plusieurs, je l'ai fait pour suivre ma voix intérieure. Cela me semblait indispensable à ma survie personnelle sur le moment. Je me suis comportée comme toutes ces petites candy, sans le savoir.  
Ma réalité présente me confirme chaque jour que perdre une patte n'est pas la fin du monde mais, au contraire, le vrai début de notre monde et de notre connexion collective.  

Alors, quelle patte vous préparez-vous à perdre ou avez-vous perdu ? Cela vous apparaît-il nécessaire aujourd'hui dans votre vie ? 
Souvent, perdre une patte, c'est la meilleure façon d'avancer ! 

Je ne sais pas ce qu'est devenu Jepetto et s'il a accompli sa mission mais son message... est parfaitement arrivé jusqu'à moi, un autre genre d'insecte ! C'est pas cool ça ? 

Prenez soin de votre voix, 

MarJoLi  

PS1 : Une petite vidéo pour vous... ici !

PS2: cette petite Candy a perdu, elle aussi, une patte postérieure et ainsi que .. une antenne, le tout du même côté, le droit. 
Quand je l'ai croisé, elle poursuivait sa route sur le bitume malgré tout. Vous seriez surpris de ce que le monde des insectes a de messages à nous donner. 
Celui là de message était aussi étonnant pour moi. Un genre de télégramme de style vitesse de la lumière, merci Melle Candy.


1 commentaire pour Vous connaissez Jepetto et Candy ?:

Commentaires RSS
Kapeutini on dimanche 13 novembre 2011 22:01
Cela me fait penser à la phrase que l'on prête à Jésus, si ta main droite te détourne du droit chemin, tranche là. Tu es courageuse de laisser une patte pour devenir ce que tu dois être et t'en admire encore plus, tu es inspirante, merci de briller ma belle, merci pour moi et pour nous tous.
Répondre au commentaire

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment