-
Un Blog de vie et de couleurs / A blog to live & create

Qui est Molly ?

     Pour mon premier article, je voulais que ce soit Molly qui soit la première à foncer tête baissée sur cette page, alors voici ... Molly.
C'est un article que j'ai écrit au début de l'automne mais il est encore largement d'actualité dans ma vie, même si je sens arriver la fin de ma propre toundra sibérienne. 
Pour ceux et celles qui découvrent Molly, vous comprendrez au fil de la lecture !


     Depuis longtemps, la nature et les animaux, de la mouche au couguar, ont beaucoup d’importance dans ma vie. Chaque jour, j’essaye de prendre le temps d’aller marcher dans la forêt. C’est un rituel qui m’apporte énormément, je m’y ressource profondément et, surtout, je peux y recevoir quantités de messages ou d’indications sur mon cheminement et mes propres questionnements. Voici une petite “anecdote” qui m’est arrivé cet automne et que j’aimerais beaucoup vous partager.

    Je marche sur une piste cyclable au parc Gatineau, un chemin que j’aime particulièrement car il est tout près de chez moi et donc très facile d’accès.
Après une bonne demi-heure de solitude, je croise une chenille. Elle traverse la piste cyclable à toute allure. En échelle chenille, ça doit bien faire du 80 km/h ! Je n’avais jamais vu une chenille se déplacer aussi vite, il faut croire qu’elle avait hâte de finir la traversée du bitume, toundra incertaine de la chenille, un terrain à découvert pas très recommandé !
Je la regarde donc traverser à vive allure, Soudain, elle s’arrête net. Elle est à peine à 20 cm du bord et elle ne bouge plus.
Je me dis.. ben.. qu’est-ce qui lui arrive ? Elle a peut-être décidé profiter du soleil ?Tout aussi brusquement, un cycliste me dépasse, en plein sur la partie de la route de la chenille. Impossible pour moi d’intervenir, le bon samaritain en moi ne peut rien faire pour la protéger. Tout se joue en quelques secondes, je regarde la roue glisser sur le bitume et mon coeur se serre à l’idée de voir la chenille se faire écrabouiller.
La roue frôle la chenille, à peine quelques centimètres les sépare. Ouf ! Et hop, voilà la chenille qui repart ventre à terre pour finir son parcours saine et sauve de l’autre côté de la piste.Elle s’enfonce alors dans l’herbe, toute heureuse de retrouver la terre nue.
Je la regarde s’enfoncer sous les feuilles, et j’imagine son bien-être à la sensation des caresses des feuilles immenses qui l’enveloppent maintenant et veillent sur elle.

Tout ça n’aura duré que quelques minutes mais j’y vois là un message et j’ai beaucoup de gratitude.
La traversée du bitume est, dans ma vie, ma propre traversée de tout ce qui fait la vie d’un artiste, où le travail c’est son art et son boss .. lui-même. 
La capacité à savoir quand et où s’arrêter sur le chemin, c’est ma capacité à suivre mon instinct, mon intuition, mon pif et aussi à lâcher prise et accepter mes choix ainsi que leurs conséquences.

Je ne saurais jamais pourquoi cette jolie chenille avait tant d’urgence à passer de l’autre côté. Ce que je sais, c’est qu’écouter mon besoin de peindre et d’enseigner en toute liberté était mon urgence à moi.


À présent, avez-vous votre plage de bitume dans votre vie et quelle urgence fait vibrer votre propre vie et vous pousse à vouloir la traverser ?

Vous trouverez une petite vidéo de cette chenille ici, je l’ai appelé Molly et je lui dis merci pour le message !


Voilà c'était mon premier article pour ce blog, une inauguration sympa qui me ressemble complètement. 

Prenez soin de votre joie,

MarJoLi 

0 commentaires pour Qui est Molly ?:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment